Rapport pleins feux

Rapport “Pleins feux”

Un sondage réalisé en 2019 révèle que les aidants naturels de l’Ontario, qui sont en difficulté, ont besoin de plus de soutien   

Le deuxième rapport annuel Pleins feux sur les aidants naturels de l’Ontario rédigé en partenariat avec The Change Foundation et qui inclut un sondage mené par Pollara Strategic Insights continue sur la lancée du rapport inaugural de 2018 et, pour la première fois, identifie certaines tendances dans les expériences des aidants naturels ontariens.  

Ce sondage examine de manière approfondie le rôle des aidants naturels au sein du système de santé, le type de tâches qu’ils exécutent, les obligations financières et en matière de temps connexes et l’impact du rôle des aidants sur leur santé mentale, physique et émotionnelle.

Près d’un tiers de la population canadienne s’occupe d’un membre de la famille à un moment donné. Les attentes liées au rôle de ces aidants naturels ont grandi à tel point que ce rôle est devenu l’un des plus importants dans la société. Le sondage montre que les aidants naturels fournissent entre 11 et 30 heures de soins par semaine et certains passent tellement d’heures à aider un membre de la famille qu’il leur est impossible de compter les heures.  The Change Foundation estime que la contribution apportée par ces aidants naturels à la société est équivalente à entre 26 et 72 milliards de dollars chaque année.

Un des points très importants surligné dans le rapport “Pleins feux” est qu’une majorité écrasante des aidants désire un seul point d’accès à l’information. Le nouveau sondage a confirmé ceci, puisque 77 % des répondants ont indiqué qu’ils voulaient un seul point d’accès à l’information et au soutien. Pour répondre à cette demande, l’Organisme de soutien aux aidants naturels de l’Ontario (OSANO) a lancé une Ligne d’assistance pour les aidants naturels de l’Ontario, ouverte 24/7.

Lisez le Rapport Pleins feux sur les aidants naturels de l’Ontario 2019

Pour accéder à plus de données et au contenu multimédia, visitez : changefoundation.ca/spotlight-on-caregivers

Méthodologie utilisée dans le cadre de l’enquête

Un sondage en ligne a été mené auprès de plus de 800 aidants naturels auto-déclarés de l’Ontario, de 16 ans ou plus. Ce sondage a eu lieu au printemps 2019. La marge d’erreur n’est pas applicable à cette étude, en raison de la méthodologie utilisée pour le format en ligne. Remarquons cependant, à titre de ligne directrice, que la marge d’erreur pour un échantillon de 800 répondants serait de +/- 3,5 % dix-neuf fois sur vingt.

Tendances parmi les aidants naturels

2018 vs 2019 

Ce qui a changé

  • Bien que le nombre d’aidants naturels impliqués dans l’organisation des soins soit le même, 56 % des répondants au sondage de cette année trouvent le processus difficile, comparé à seulement 39 % l’année dernière.  
  • 31 % des aidants naturels assument la plus grande partie des dépenses, comparé à 41 % en 2018.  
  • Cette année, un nombre légèrement inférieur d’aidants a assumé seul la responsabilité des soins, et, en conséquence, un nombre légèrement supérieur d’aidants a partagé les responsabilités.
  • L’impact sur les finances était plus prononcé cette année – 32 % ont indiqué avoir fait face à des difficultés financières comparé à 22 % en 2018.
  • 79 % des aidants naturels considèrent à présent que leur rôle au sein du système de santé est important, comparé à 70 % l’année dernière. 18 % des aidants naturels continuent à penser que leur rôle est le plus important et un pourcentage similaire pense que leurs prestataires de soins de santé les considèrent comme des membres importants de l’équipe.

Ce qui n’a pas changé

  • Il n’y a pas de différences en ce qui concerne les bénéficiaires de soins par rapport aux résultats de l’année dernière, car la plupart des aidants naturels s’occupent de parents qui font face à des problèmes de santé liés à leur âge.
  • Nous avons déterminé en 2018 qu’un peu plus de la moitié des aidants naturels appartenait à la génération sandwich – à savoir les personnes qui s’occupent d’un parent âgé, mais qui ont également des enfants de moins de 18 ans. Ce chiffre est resté le même en 2019.
  • Parmi les tâches les plus couramment exécutées par un aidant, se trouvent l’apport de soutien émotionnel et l’aide au transport, suivies par les tâches ménagères et l’organisation de rendez-vous.
  • La proportion d’aidants qui disposent de l’information nécessaire sur le problème de santé de la personne dont ils s’occupent est similaire à celle de l’année dernière. Le counseling en matière de santé émotionnelle continue à être l’un des domaines à améliorer, car 77 % des aidants souhaiteraient avoir accès à un point d’accès unique à des services de soutien et de conseil.
  • La majorité des aidants continuent à avoir une expérience positive dans leur capacité d’aidant et gèrent, en général, bien la situation. Mais 31 % des aidants ont du mal sur le plan émotionnel et le niveau de stress élevé et les émotions négatives identifiées l’année dernière restent inchangés.