Prestation de soins aux personnes 2SLGBTQ+

Aidant naturel avec un masque montrant le drapeau de la fierté

Les personnes aidantes naturelles 2SLGBTQ+ ont les mêmes responsabilités, exigences et récompenses que d’autres personnes aidantes naturelles, tout en faisant face à des problèmes et des préoccupations uniques au niveau individuel, organisationnel, communautaire, du système de soins de santé et de services sociaux, et des politiques publiques. Il est important que les personnes aidantes naturelles adaptent leurs pratiques de soins continuellement afin de répondre de la meilleure façon possible aux besoins de leurs personnes aidées.

Les personnes aidantes naturelles faisant partie des communautés 2SLBTQ+ peuvent être des amis, des voisins, des membres de la famille ou des membres de la « famille choisie » d’une personne. Même si elles ne partagent pas un lien biologique, la personne aidée peut leurs identifier comme famille proche ou comme mandataires. 

Les personnes aidantes naturelles 2SLGBTQ+ peuvent comprendre :

  • Les personnes 2SLGBTQ+ âgées fournissant de l’aidance naturelle à d’autres personnes 2SLGBTQ+ âgées
  • Les personnes aidantes naturelles qui s’identifient comme 2SLGBTQ+ (par exemple, des adultes 2SLGBTQ+ fournissant de l’aidance naturelle à leurs parents)
  • Les personnes fournissant de l’aidance naturelle aux personnes 2SLGBTQ+ âgées (par exemple, des personnes aidantes naturelles hétérosexuelles fournissant de l’aidance naturelle à leurs proches ou leurs amis 2SLGBTQ+)

Chaque groupe peut avoir une approche différente à l’aidance naturelle, mais aura tout de même besoin du soutien de la communauté 2SLGBTQ+. 

  • Les personnes 2SLGBTQ+ âgées ont souvent moins de choix dans l’aidance naturelle que les personnes en dehors de cette communauté. Ces personnes ont également moins de chance d’avoir des enfants ou des petits-enfants et se trouvent parfois isolées de leur famille d’origine.
  • Certaines personnes 2SLGBTQ+ âgées peuvent même cacher leur orientation sexuelle aux membres de leur famille lorsqu’elles acceptent de l’aidance naturelle – une décision qui risque de perturber leur bien-être et la qualité des soins.
  • La personne aidée peut cacher son identité de genre et par conséquent, ne profitera pas de certaines politiques et lois.

Choses à faire et à ne pas faire pour les personnes aidantes naturelles

  • Informez-vous et posez des questions
  • Créez un espace sûr et respectueux pour votre personne aidée
  • Pratiquez l’utilisation de leur nom authentique et leurs pronoms de genre 
  • Donnez la liberté de choisir et demandez toujours leur consentement
  • Pratiquez le silence et essayez d’entendre la communication verbale et non verbale de la personne
  • Soyez attentifs aux signes liés au langage de la personne aidée
  • Posez des questions ouvertes sans jugement 
  • Faites attention à ne pas utiliser des termes médicaux sensibles (par exemple, les parties génitales du corps)
  • Ne faites pas de suppositions sur ce qui caractérise une personne 2SLGBTQ+, leur famille ou leur famille choisie

Voici quelques recommandations pour trouver du confort et du soutien dans votre communauté en tant que personne aidante naturelle 2SLGBTQ+ :

  • Consultez les événements sociaux destinés aux personnes 2SLGBTQ+ âgées ou les activités multigénérationnelles telles que les festivals de cinéma et les fêtes de quartiers.  Il y a probablement des cafés et des librairies connus dans la communauté 2SLGBTQ+ où les personnes se réunissent et se connectent. Invitez vos amis et votre famille à ces événements pour créer des souvenirs ensemble afin de leur permettre de comprendre les intérêts et la communauté qui font de vous la personne que vous êtes.
  • Pendant la pandémie de la COVID-19, profitez des événements virtuels consacrés à des passe-temps qui peuvent vous intéresser. 
  • Les groupes de soutien de l’aidance naturelle et de 2SLGBTQ+ peuvent vous aider à trouver d’autres personnes qui ont vécu des difficultés similaires et qui peuvent vous apporter un soutien émotionnel.
  • L’aidance naturelle génère beaucoup de stress et peut conduire à l’épuisement. Bien que la participation à des programmes éducatifs et sociaux peut être utile, considérez participer des programmes axés sur les soins personnels. Des activités comme le yoga, la méditation, un cours de relaxation ou une promenade en nature peuvent vous enseigner des compétences à long terme et des stratégies mentales qui vous aideront pour vous détendre en tant que personne aidante naturelle.

Les personnes aidantes naturelles doivent reconnaître que l’orientation sexuelle est un parcours de vie et qu’elle ne change pas au fur et à mesure que la personne vieillit.  Elles doivent soutenir et valider l’identité de genre de leur personne aidée, utiliser un langage inclusif et utiliser les bons pronoms.

Sources :

Une partie de l’information ci-dessus a été adapté d’un webinaire de l’Organisme de soutien aux aidants naturels de l’Ontario présenté par Ryan Wannamaker, un infirmier autorisé travaillant au sein du Day Health Program (DHP) de Casey House. Il fournit des soins holistiques axés sur le client au sein d’une équipe de soins interdisciplinaire, une approche essentielle pour améliorer le bien-être général des personnes vivant avec le VIH. Shoshana Pellman est défenseure de l’inclusion et soins transgenre depuis plus de 15 ans. Les soins axés sur le patient pour la population transgenre la passionnent. Sue/Suza est une infirmière praticienne en soins de santé primaires au sein de l’Academic Family Health Team de l’hôpital St. Michael’s depuis 1994.  Elle est une infirmière expérimentée avec plus de 30 ans de carrière et a été formatrice consultante à Rainbow Health Ontario, où elle a enseigné sur les soins de santé primaires médicaux et chirurgicaux pour les transgenres et les personnes sans distinction de sexe.

Ressources supplémentaires :

Canada / Ontario

États-Unis

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières ressources, événements et mises à jour de l’OSANO directement dans votre boîte de réception.